Le plus beau ryokan de Kyoto

Visite privée d’un ryokan : Yoshikawa

Vous êtes nombreux à vouloir séjourner dans un ryokan à Kyoto pour vivre une expérience authentique à la Japonaise. J’ai donc voulu voir à quoi ressemblait l’intérieur d’une telle maison et comprendre pourquoi mon agence locale me déconseillait systématiquement d’y rester plus d’une nuit ou deux.

Accompagnées de notre guide francophone, nous nous rendons à pied dans une petite ruelle nommée Tominokoji, à deux pas du marché couvert de Nishiki, pour la visite privée du ryokan Yoshikawa tenu par la famille du même nom depuis plus de 75 ans. Dans ce même quartier, proche de Sanjo-Karasuma, deux autres ryokans célèbres se partagent la rue de Fuyacho. Il s’agit de Hiiragiya fondé en 1818 et Tawaraya, le plus ancien ryokan fondé il y a près de 300 ans. Etant donné leur localisation proche les uns des autres, ces trois ryokans sont en compétition pour offrir la meilleure hospitalité à Kyoto.

Yoshikawa est réputé pour ses tempuras, tandis que les deux autres ryokans servent le traditionnel Kaiseki.

A l’intérieur du ryokan…

Visiter un ryokan est un privilège car habituellement seuls les clients ont le droit de pénétrer à l’intérieur de ces anciennes maisons tenues depuis des générations pas de riches familles japonaises.

Nous arrivons devant la façade de cette jolie maison japonaise et une jeune femme vêtue d’un kimono en soie rose pâle nous invite à la suivre. Comme dans toutes les maisons au Japon, on commence par se déchausser, puis à patienter dans un premier espace où se trouve une sorte de poêle à chauffer en forme d’immense théière. La maîtresse de maison revient avec trois tasses de thé pour nous réchauffer. Nous démarrons la visite avec la découverte du jardin japonais à l’intérieur de l’établissement. Depuis la fenêtre d’une très belle chambre située au rez-de-chaussée, au fond de la maison, nous pouvons admirer un paysage d’une poésie éblouissante. D’un coup, la visite prend une autre dimension et je remonte le temps. L’atmosphère y est zen et même si nous sommes au cœur de la ville, aucun bruit ne peut atteindre ce ryokan. C’est un véritable havre de paix où règnent l’élégance et le raffinement. Je suis conquise par la beauté de ce lieu. Cette visite est un enchantement et contraste avec les hôtels modernes que j’ai pu visiter auparavant à Tokyo.

Nous poursuivons la visite avec deux autres chambres, la première à l’étage surplombant les jardins, puis la seconde en rez-de-chaussée, plus vaste (pouvant facilement accueillir une famille) donnant sur une petite cour intérieure. En toute transparence, j’ai évidemment préféré la chambre la plus chère, celle qui donne directement sur les Jardins ! Il n’y en a qu’une avec cette configuration. Le ryokan n’a pas plus de 8 chambres. C’est la raison pour laquelle il faut réserver très tôt votre chambre à Kyoto si vous souhaitez avoir le privilège de dormir dans un de ces 3 ryokans.

Au passage, je rappelle que le Japon prévoyait une arrivée de 20 millions de touristes en 2020. En 2016, le pays a déjà accueilli 24 millions de voyageurs ! Les prévisions pour 2024 sont donc passées à 40 millions de touristes… Aujourd’hui, la ville de Kyoto n’est pas en mesure de recevoir autant de personnes étrangères. Ce qui explique une explosion des prix, notamment pendant les périodes les plus chargées de l’année (mars / avril pendant la floraison des cerisiers et octobre / novembre pendant l’automne, lorsque les feuilles des arbres offrent un dégradé de couleurs orangées). J’en ai parlé dans mon post Kyotographie 2017 (un festival de photographies encore confidentiel à Kyoto qui a lieu cette année du 15 avril au 14 mai).

L’organisation des chambres dans un ryokan

Le sol de chaque pièce est recouvert de tatamis. Au centre de la chambre, une table à manger est dressée. C’est à cet endroit que vous prendrez vos petits déjeuners et vos dîners, de façon traditionnelle. Après le dîner, le personnel transformera en quelques minutes cette pièce en véritable chambre à coucher. Un matelas au sol recouvert de deux futons superposés (pour un peu plus de confort) prendra la place de la table à manger. D’un coup de baguette magique, votre salon se transformera en chambre à coucher !

En terme de confort, vous dormirez à même le sol donc gare aux problèmes de dos… J’ajoute aussi qu’il n’y a pas de « dressing » ou de placards pour ranger vos affaires. Vous devrez déposer votre valise bien rangée dans un coin de la pièce. Les chambres sont toutes bien entendu équipées d’une salle de bain relativement confortable mais pas comparable à celles des hôtels.

Autre information importante : à Kyoto, les ryokans n’ont pas de Onsen. Si vous souhaitez expérimenter ces fameux bains thermaux japonais, il faudra vous rendre dans une autre région comme par exemple à Hakone. Et pour conclure, ne pensez pas, sous prétexte qu’un ryokan est un hébergement traditionnel, que le prix de la nuit sera moins cher qu’un hôtel 5 étoiles. C’est un privilège que de pouvoir dormir dans l’un de ces trois ryokans, il faudra donc accepter d’en payer le prix, soit un minimum de 900-1 000 EUROS la nuit pour la chambre la moins chère.

Ma recommandation

Je vous invite à dormir dans l’un de ces trois ryokans la dernière nuit de votre voyage à Kyoto, tout simplement car vous pourrez profiter d’un dernier vrai repas Japonais dans un cadre enchanteur avant de quitter le pays. La dernière image que vous aurez du Japon sera donc la plus poétique…

Il faut rester au moins 4 nuits à Kyoto pour profiter pleinement de cette ville qui dénombre le plus de sites inscrits au patrimoine Mondial de l’Unesco dans le monde (et oui !). Les trois premières nuits peuvent se faire au Ritz Carlton (meilleur emplacement dans la ville) ou au nouveau Four Seasons (Spa et piscine de rêve), et la dernière nuit dans un des trois beaux ryokans de notre sélection.

Mon Plus Beau Voyage a Kyoto Ryokan Yoshikawa 12

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter au 01 77 01 86 22.

Vous pouvez également consulter mon compte Instagram pour découvrir les dernières photos de mon voyage au JAPON : @monplusbeauvoyage

Cet article est la propriété de ©Mon Plus Beau Voyage

Crédit photo ©Emmanuelle THEBAUD & ©Stéphanie YVERT

Diplômée d'un master en archéologie de l'Océanie et d'un master dans la valorisation du patrimoine (et passionnée de voyages), j'ai travaillé pendant plus de 10 ans dans la conception de voyages sur mesure et haut de gamme avant de créer la marque Mon Plus Beau Voyage. Aujourd'hui, je suis heureuse d'accompagner mes clients dans la réalisation de leurs rêves de voyageurs...

1 Comment

  • […] conçue à la japonaise, nous pourrons vous réserver une ou deux nuitées dans le magnifique Ryokan Yoshikawa. Au-delà du cadre authentique et traditionnel – boiseries, cloisons de papier, tatamis, petit […]

Répondre