L’Écosse en famille, version road-trip

Pour notre premier road trip en famille, nous avons choisi l’Écosse, une destination facile d’accès, proche de la France et surtout riche en paysages naturels et en moutons ! Nos deux enfants, Baptiste 5 ans et Charlotte 2 ans et demi, ne se sont d’ailleurs jamais lassés d’en voir autant ! Nous avions quelques appréhensions sur leur capacité à s’adapter à ce nouvel environnement sauvage, une nourriture peu diversifiée malgré tous les efforts déployés pour trouver la bonne adresse, et à changer de lieu pour dormir pratiquement chaque soir… Mais nos enfants ont étonnamment été plutôt conciliants du début à la fin, ce qui était loin d’être gagné quand on connaît « notre Charlotte » !
 
L’Ecosse fait partie des destinations phares de Mon Plus Beau Voyage et c’est la raison qui m’a poussée à la découvrir avec ma famille. Pour ce voyage un peu spécial, je souhaitais privilégier la nature, les grands espaces, l’air frais et surtout éviter la foule de touristes ! Mon mari et moi avons donc étudié le parcours au début du mois de janvier pour réaliser ce voyage la dernière semaine d’août. Et même avec 8 mois d’avance, certains lieux où nous voulions dormir étaient déjà complets !
 
Dans ce récit, je vais décrire succinctement les lieux et les adresses que nous avons eu la chance de découvrir mais pour plus d’informations, je vous invite surtout à me contacter car je suis créatrice de voyages, et pas une blogueuse. Je ne suis pas là pour répondre à vos questions mais pour construire votre prochain voyage si vous avez un projet sérieux.
 
Nous sommes partis en Ecosse 11 jours et 10 nuits avec comme objectif, réaliser l’itinéraire suivant :
Arrivée à Glasgow tard le soir, nous avons passé la première nuit dans un hôtel proche de l’aéroport pour le bien-être de toute la famille !
 
Notre aventure démarre le lendemain matin dès la récupération de notre voiture de location.
En route vers Fort Augustus pour une nuit à Old Pier House, une maison typique au bord du Loch Ness, tenue par une charmante dame nommée Jenny, proche de la retraite et prête à céder son affaire à son fils ! La maison de Jenny se trouve juste à la sortie de la petite ville de Fort Augustus, au bout d’un long chemin ! Trois chevaux, deux vaches à frange et deux chiens dociles seront aussi là pour vous accueillir chaleureusement. Notre chambre familiale bénéficiait d’une kitchenette, pratique pour le dîner car tous les restaurants de la ville étaient complets ! En Écosse, les gens se mettent à table à 18h00 et le service s’arrête généralement à 21h00. Il faut donc être prévoyant et réserver à l’avance sa table … Dommage car nous aurions adoré dîner au fameux Boath House, LA bonne adresse de Fort Augustus, avec sa vue imprenable sur le Loch…

 
Le troisième jour, nous décidons de prendre un chemin inhabituel pour nous diriger dans le nord de l’Ecosse, à Tongue ! Et c’est précisément cette région de l’Ecosse que les touristes ont déserté ! Tant mieux car c’est exactement cette solitude que nous recherchions… Se sentir seuls et privilégiés de découvrir des endroits somptueux et déserts, c’était l’un de nos objectifs pour ce voyage en famille.
 
Pour cette soirée un peu spéciale, au bout du monde (un peu comme sur la presqu’île de Crozon en Bretagne), nous avons posé nos valises chez Audrey & Bob, un couple de personnes âgées ayant vécu plus de 30 ans en Australie, lui ancien Jazzman et elle ex-cuisinière. Ils nous accueillent avec beaucoup d’attention. Nos deux canailles bousculent leur quotidien avec leurs rires et leurs jeux, mais cette ambiance particulière me donne l’impression qu’ils sont heureux d’avoir un peu d’animation dans leur maison ! Avec le climat dans cette région tout au long de l’année, c’est-à-dire de la pluie d’août à mai, la vie ne doit pas toujours être facile ! Mes enfants leur ont apporté un peu de chaleur le temps d’une matinée…
Audrey nous a même dit à notre départ : « It’s quiet here you know… it’s too quiet !…. » On la comprend !
 
Avant de continuer notre route vers Kylesku, nous partons faire une balade juste à côté de Cloisters (notre Bed & Breakfast) qui nous subjuguera par sa beauté naturelle. Après avoir traversé les champs de moutons, nous arrivons sur une langue de sable déserte balayée par les vents, où nous avons l’impression qu’aucun homme n’a jamais mis les pieds auparavant. Amoureux de la nature et des grands espaces, cette région au Nord des Highlands est faite pour vous.
La route pour rejoindre Kylesku depuis Tongue est dans le même esprit, nous avons roulé des kilomètres sans croiser une voiture ou même une habitation.

 
Nous avons longé la côte dans un premier temps jusqu’à Durness, une autre ville de bord de mer où nous nous sommes arrêtés pour déjeuner. Le Balnakeil Craft village est un village d’artisanat abritant différents artistes, et notamment un chocolatier qui exporte son chocolat jusqu’en Suisse ! Ce petit village au bout du monde sur notre route fut une étape très agréable et originale avant de prolonger la route vers le Sud.
 
La succession des paysages jusqu’à Kylesku est à couper le souffle, la route est magnifique, les montagnes et cascades en bord de route se succèdent, toujours aussi désertes.
 
Nous avons séjourné à Kylesku, petite bourgade du Nord des Highlands, nichée au fond d’un Loch à proximité d’Unapool.
La commune de Kylesku est minuscule et ne présente pas d’intérêt particulier en elle-même, en revanche le site naturel dans lequel elle se trouve est somptueux. Le Kylesku hotel, l’une des seules solutions d’hébergement du coin, est un petit hôtel de charme en bordure directe du loch.
Cet hôtel est tout simplement incroyable de par sa localisation ! La vue est spectaculaire depuis la terrasse, le bar et le restaurant. L’ambiance y est intemporelle et tellement cosy, la décoration soignée et l’accueil digne d’un hôtel 5 étoiles ! Mais le luxe ici c’est d’être là et de profiter de l’instant présent, de remercier la nature pour ce spectacle si extraordinaire. Vraiment, Kylesku est un enchantement et certainement le coup de cœur de notre voyage !
Restaurant délicieux et récompensé plusieurs fois, la cuisine y est inventive et gouteuse, chambres avec vue sur le lac (privilégier la nouvelle partie avec les chambres 10 et 11, en étage, avec les plus belles vues). Un grand merci à Tania, la directrice de l’hôtel, qui s’est pliée en quatre pour nous offrir une excursion privée en bateau afin que mes enfants puissent observer les phoques !
James, notre skipper pour cette matinée d’excursion, était d’une immense gentillesse et a permis aux enfants de barrer le bateau et d’observer les phoques avec ses jumelles !

 
Nous avons ensuite poursuivi notre route vers Achiltibuie, une étape originale pour couper la route entre Kylesku et Skye, même si la route vers l’ile est encore longue ensuite, surtout si vous décidez d’emprunter les routes touristiques !
 
Achiltibuie est une commune située au bout d’une route, en bord de mer avec vue sur les Summer Isles. Arrivés là-bas, vous avez toujours cette sensation d’être seul au monde.
Trois restos, une supérette (les petits gâteaux homemade au comptoir sont exquis et particulièrement le brownie…), et un pub juste ce qu’il faut pour vivre !
 
Nous avons séjourné au Acheninver Hotel, une auberge de jeunesse plantée au bord d’une rivière, avec une vue imprenable sur la mer. L’accès s’y fait à pied après avoir emprunté un chemin accidenté sur plusieurs centaines de mètres. Cet hébergement est idéal pour qui souhaite se ressourcer et profiter d’un environnement sauvage. Quelques cabanes très propres et équipées de sanitaires vous permettent de bénéficier de tout le confort nécessaire pour cette étape hors du temps.

 
La route vers Skye est encore longue, nous y avons passé la journée complète, surtout qu’elle est encore une fois magnifique, très sauvage et que les petites routes touristiques rallongent votre itinéraire, mais quel enchantement !
La route entre Torridon et Applecross vaut le détour sans hésitation, surtout si la météo est avec vous.
La cote Ouest vers Applecross vous livre un panorama imprenable sur l’ile de Skye, et bel avant-gout de ce qui vous attend pour la suite du séjour !
 
Sur cette route également, notre coup de cœur est sans hésiter Sheldaig, petit port bourré de charme perdu sur votre route. Nous regrettons de ne pas avoir pu, faute de temps, s’y arrêter, et même y passer une nuit.
 
L’île de Skye est très touristique, un vrai décalage lorsque vous arrivez du Nord des Highlands. Il vous faudra un peu de temps pour vous y habituer.
L’île est magnifique, évidemment, mais l’affluence gâche quelque peu le plaisir.
Par ailleurs, si vous voyagez avec des enfants en bas âge, ce qui est notre cas, cette destination n’est pas forcément la plus adaptée dans le sens où bon nombre de randonnées à faire durent plus de deux heures (Old man storr, les Cuillin Hills…). Nous sommes repartis légèrement frustrés de l’île, avec l’envie d’y revenir dans quelques années équipés de bonnes chaussures de randonnées !
 
Une magnifique promenade accessible pour tous les publics : les Fairy Pools, cet enchainement de cascades au pied des Cuillin Hills est une ballade très facile en aller-retour, dont vous pouvez déterminer la durée selon votre humeur. Les enfants adoreront enjamber les petits cours d’eau en marchant sur les pierres !
 
Nous avons eu la chance de rencontrer Yasmine, personnage haut en couleur de l’île, qui vit avec son mari dans une ferme, et élève des moutons pour confectionner toutes sortes de produits en laine.
Nous avons été accueillis avec une extrême gentillesse, et les enfants sont repartis heureux d’avoir pu nourrir les moutons !

 
A proximité de la distillerie de Talisker, la seule de l’île, vous pourrez faire une pause déjeuner un peu plus haut à l’Oyster Shed ! Une petite cabane où les fruits de mer sont cuisinés : Homard, Saint Jacques, huitres etc… avec des frites, bien évidemment ! En revanche, cette adresse étant recommandée dans le guide du routard, vous risquez certainement d’entendre parler Français autour de vous…
 
La route jusqu’à Loch Lomond est longue depuis Skye, surtout quand la fin du séjour approche et que le compteur kilométrique a déjà bien tourné !
 
Loch Lomond est également très touristique, cette région étant située à moins d’une heure de route de Glasgow.
Nous avons séjourné au très chic hôtel Monachyle, une belle bâtisse rose posée en bord de Loch (Le Loch Doine).
Cet hôtel propose plusieurs hébergements insolites, dont un wagon qui ne dispose ni d’électricité ni d’eau courante ! Une expérience d’un autre temps pour les enfants, qui ont pu se rendre compte, tout comme les parents, combien l’eau était précieuse et qu’il fallait l’économiser ! Le poêle à bois ne nous permettant pas de chauffer l’hébergement pour la nuit entière, nous avons eu recours aux bouillotes pour maintenir notre couchage au chaud toute la nuit !
Cette expérience fut très riche, l’emplacement du wagon étant de plus la plus exceptionnelle du site, en bordure immédiate du Loch. Si le temps vous le permet, vous aurez la possibilité de faire du feu en début de soirée devant la terrasse, au coucher du soleil. Un moment magique que nous avons eu la chance de partager en famille.
 
Le restaurant de l’hôtel est une très bonne table, il faudra compter environ 65 pounds par personne pour le diner.

 
Nous avons également pu nous initier à la pêche à la mouche avec Morris, à proximité de Callander. Cet écossais très attachant nous a fait partager sa passion pour la pêche, et nous a conduits au bord d’un étang pour pêcher la Rainbow Trout. Vous avez également la possibilité de partir pêcher dans une de ses embarcations sur le Loch, mais les enfants étaient trop jeunes nous concernant.
Nous avons chacun pu pêcher une belle truite de 2,5kg que nous avons eu la chance de déguster en famille le soir même dans notre wagon au coin du feu ! L’un de nos meilleurs repas de tout le séjour, un magnifique souvenir pour les enfants.

Notre dernière étape avant le retour en France fut l’hôtel Mohr 84, un hôtel design très agréable et bien décoré à proximité du site du Monachyle. C’est d’ailleurs une chaine hôtelière qui dirige ces deux établissements.
Malgré la qualité de cet hôtel, on pourra regretter son emplacement, à proximité d’une route et ne bénéficiant pas de la meilleure vue que nous ayons eu de tout le séjour !
Pour autant, cette petite étape fut très agréable, le personnel très gentil et le restaurant de bonne qualité.
 
Finalement, l’Ecosse est un pays magnifique, les Highlands méritent qu’on s’y attarde, car les routes sont époustouflantes, et les paysages extrêmement variés d’une région à l’autre.
En revanche, le pays est très étendu, nous avons fait beaucoup de trajet pour pouvoir visiter le nord des Highlands, et les routes sont parfois sinueuses, à sens unique avec des croisements difficiles, ce qui rend les conditions de votre itinéraire parfois légèrement stressantes !
C’est surtout une destination pour les amoureux de la nature et des grands espaces, très adapté pour les enfants. Notre plus beau voyage familial !

Cet article est la propriété de ©Mon Plus Beau Voyage – texte écrit par ©Emmanuelle THEBAUD

Crédit photos : ©Emmanuelle THEBAUD 

Lire la suite

Contactez-nous

Votre NOM et votre PRENOM (obligatoire)

Votre TELEPHONE (obligatoire)

Votre EMAIL (obligatoire)

Le NOMBRE de participants et l'âge des enfants de moins de 12 ans (obligatoire)

Vos DATES de voyage (obligatoire)

La DESTINATION souhaitée (obligatoire)

Votre BUDGET par personne ET hors vols (obligatoire)

Vos disponibilités pour un rendez-vous téléphonique

Le Détail de votre demande (obligatoire)

Saisissez le code
captcha

Diplômée d'un master en archéologie de l'Océanie et d'un master dans la valorisation du patrimoine (et passionnée de voyages), j'ai travaillé pendant plus de 10 ans dans la conception de voyages sur mesure et haut de gamme avant de créer la marque Mon Plus Beau Voyage. Aujourd'hui, je suis heureuse d'accompagner mes clients dans la réalisation de leurs rêves de voyageurs...

Laisser un commentaire