Croisière privée au cœur des Marquises

Mon Plus Beaux Voyage aux Marquises_Philippe Bachet Nuku Hiva

Destination phare de Mon Plus Beau Voyage, les Marquises, terres sauvages et lointaines, se découvrent en bateau.

C’est à bord du Senso Lagoon 560, un catamaran luxueux de 4 cabines, que vous partirez explorer 4 îles emblématiques de l’archipel lors d’une croisière de 11 jours et 10 nuits. Entre sites archéologiques sacrés, cultures ancestrales toujours présentes, reliefs escarpés et falaises plongeant dans la mer, les Marquises ont fasciné les aventuriers de tous les siècles…

Cette croisière, vous pourrez la faire en famille ou entre amis car nous ne la proposons pas aux individuels. L’objectif de ce voyage est de partager une expérience inouïe dans cet archipel sauvage avec des personnes qui se connaissent déjà avant le départ !

Après votre atterrissage sur l’île d’Hiva Oa, vous embarquerez sur le bateau qui vous mènera vers la première destination de l’aventure, l’île de Tahuata. Seulement 4 km séparent les deux îles.
Tahuata est la plus petite île habitée de l’archipel. Elle est très montagneuse, avec une arête centrale qui la parcourt sur toute sa longueur, des versants escarpés coupés par de profondes vallées, de hautes falaises terminées par des éperons rocheux en contreforts. Le tout forme une côte très découpée. Tahuata compte de petites baies aux plages de sable blanc baignées d’une eau claire. C’est l’île marquisienne qui a le plus de formations coralliennes dans un archipel qui en est presque totalement dépourvu. (sources : Wipidédia)

A Tahuata, vous visiterez le petit musée Haina Kakiu dans le village de Vaitahu. Le monument commémore le 150ème anniversaire du chef marquisien IOTETE et de L’amiral Français Du Petit Thouars. Vous vous rendrez ensuite au village de Hapatoni, par la route du front de mer pavée, ombragée par les arbres de Tamanu.

Le troisième jour, vous retournerez sur l’île de Hiva Oa rendue célèbre par Paul Gauguin et Jacques Brel. Vous partirez explorer le site archéologique de Ipona à Puamau, connu pour ses magnifiques Tikis de pierre. Vous y ferez la rencontre de Taka’i, le plus grand Tiki de pierre de Polynésie Française. Cette statue, taillée dans la roche rouge poreuse, mesure près de 2,35 mètres de haut !

Le lendemain, visite du village de Hiva Oa, du Centre Gauguin et du fameux cimetière où sont enterrés le peintre français et le chanteur belge. Vous profiterez d’un moment de détente intense sur la superbe plage de sable blanc de Hanatekua ou partirez pour une marche afin de découvrir d’autres sites archéologiques, des cascades cachées en pleine nature, ou encore la baie de Tahauku.

La croisière se poursuit avec une halte de deux nuits à Ua Pou (ce sera la partie la plus longue de navigation en pleine mer – 60 miles nautiques, soit environ 120km). Ua Pou… et ses imposantes falaises déchiquetées jaillissant de la mer ! Quelle beauté… Les paysages de cette île sont extraordinaires, uniques au monde. Un désert de sommets fantastiques, poussant à 4 000 pieds dans le ciel océanique. De grandes flèches de Cathédrale, des colonnes en forme d’obélisque étrange qui donnent son nom à l’île : Les Piliers.

Ici, vous visiterez le village d’Hakahau avec son hôpital, sa gendarmerie, sa banque, son bureau de poste, ses magasins d’alimentation (de petites échoppes à l’ancienne, pas de supermarché moderne), ses petites boutiques, ses écoles et ses églises catholiques et protestantes. Il y a aussi quelques pensions de famille ou quelques restaurants vraiment typiques. Impossible de faire plus local !

Enfin, vous rejoindrez « mon île », celle où j’ai eu la chance de participer à un chantier de fouilles archéologiques avec Pierre Ottino (la référence aux Marquises) en 2004 : Nuku Hiva.

Entre Ua Pou et Nuku Hiva, vous parcourez 35 miles nautiques. Nuku Hiva est la plus grande île de l’archipel des Marquises. Sa beauté est vraiment à couper le souffle, vue par la mer ou par les hauteurs de montagne. Elle est un refuge de bienvenue pour les bateaux de croisière. Taiohae est un village agréable en bord de mer. Toutes les infrastructures y sont concentrées, y compris l’un des deux seuls « vrais » hôtels de l’archipel : Keikahanui Pearl Lodge.

Vous aurez donc le temps de visiter le village de Taiohae à votre guise mais aussi de vous rendre dans la vallée de Hakaui pour une marche de deux heures afin d’atteindre l’une des plus hautes chutes d’eau de la Polynésie Française (350 mètres de haut) : la cascade d’Ahuii ou Vaipo.

Enfin, vous vous rendrez dans la baie de Hatiheu (l’endroit où j’ai effectué des fouilles archéologiques) pour découvrir les sites de Kamuhei, Maikuku et Teumu. Vous pourrez observer d’anciennes constructions bâties sur des plateformes constituées par des galets pouvant atteindre plusieurs tonnes, voir des pétroglyphes, comprendre la manière dont pouvait s’organiser la vie des peuples ancestraux…

Puis, vous ferez une pause-déjeuner chez Yvonne (sous réserve de disponibilité)…

Vous ne repartirez pas des Marquises sans avoir vu la baie d’Anaho, un des plus beaux endroits des îles Marquises, où l’on peut nager à l’abri dans une eau calme et turquoise, ou se reposer sur la plage de sable rosé et or…

Les Moments forts de ce voyage exceptionnel :

– Une croisière privée pour 8 privilégiés

– Rencontre avec les Marquisiens et découverte de leur patrimoine

– Pêche au poulpe, grillades sur la plage, randonnée équestre, danses…

– Déjeuners chez l’habitant

De décembre à avril :

16 jours / 13 nuits à partir de 8 900 € TTC par personne (base 8 personnes)

Ce que vous devez savoir : aux îles Marquises, il y a des « nono», nom donné par les Marquisiens à un petit moucheron piqueur. Le terme a, par la suite, été repris par l’ensemble des Polynésiens pour désigner plusieurs espèces de moucherons suceurs de sang (ou hématophages).

Dans le monde, on compte des milliers d’espèces de ces moucherons. En Polynésie française, il en existerait une cinquantaine parmi lesquelles cinq piquent l’homme.
Deux appartiennent à la famille des Simulies, trois à la famille des Cératopogonides. Les deux qui appartiennent à des Simulies sont endémiques à l’île de Nuku Hiva. On les trouve à l’intérieur de l’île et sur les plages.

Fort heureusement, les nono vivant en Polynésie française ne véhiculent, pour l’heure, aucun agent pathogène. Ils ne constituent donc pas une menace sanitaire à l’exception de l’infection des lésions de grattage dues aux piqûres. Cependant, en raison de leur prolifération et de leur agressivité (on compte jusqu’à 1.000 piqûres par homme et par heure !) ces insectes représentent une source de nuisances pour la population ainsi qu’un frein au développement des activités socio-économiques (tourisme, perliculture, agriculture notamment).

Plus d’informations et comment lutter contre les nono : http://www.ilm.pf/infonono

Cet article est la propriété de ©Mon Plus Beau Voyage

Crédits photos : ©Michel Aubert ; ©F.Payet ; ©Isabelle Ozan ; ©J_Benhamza ; ©Lionel Gouverneur ; ©Marcel Isy Schwart ; ©Philippe Bacchet ; ©Emmanuelle Thébaud

Diplômée d'un master en archéologie de l'Océanie et d'un master dans la valorisation du patrimoine (et passionnée de voyages), j'ai travaillé pendant plus de 10 ans dans la conception de voyages sur mesure et haut de gamme avant de créer la marque Mon Plus Beau Voyage. Aujourd'hui, je suis heureuse d'accompagner mes clients dans la réalisation de leurs rêves de voyageurs...

Laisser un commentaire